Nous utilisons des Cookies afin d’optimiser votre expérience utilisateur. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de Cookies.

Pour une vidéo de qualité, il faut un son de qualité. Et pour ça, il faut commencer par un bon micro.

Il existe plusieurs types de microphones qui correspondent à des usages différents (interview, prise de son d'ambiance, enregistrement d'instruments de musique...). Le prix d'un microphone peut aller de quelques dizaines d'euros à plusieurs milliers.

Quelques critères à prendre en compte

La sensibilité
La sensibilité d'un microphone représente sa tension (en mV – 1mV = 0,001Volt) de sortie en fonction de la pression acoustique ambiante.

Le souffle
C’est le bruit que fait le micro lui-même, en dehors de tout bruit de fond d’enregistrement.

La courbe de réponse
Un micro ne capte pas toutes les fréquences de la même manière. Chacun a sa propre "empreinte" et privilégie les médiums et/ou les aigus.

La directivité
La directivité est la zone dans laquelle le micro capte les sons. 

article steph

  • Omnidirectionnel : Le micro capte le son de façon uniforme à 360°. Utilisé pour enregistrer des sons d'ambiance, il est à éviter pour l’enregistrement d’une voix.
  • Cardioïde : directivité vers l'avant, privilégie les sources sonores placées devant le micro. Ce micro unidirectionnel est le plus répandu et l’idéal pour des enregistrements de voix.
  • Hypercardioïde : similaire au cardioïde, le microphone super cardioïde ou hyper cardioïde présente un champ de sensibilité plus étroit.
  • Canon : forte directivité vers l'avant pour capter des sons ciblés à longue distance.
  • Bi-directionnel : Caractéristique des microphones à ruban, le microphone bidirectionnel n'est utilisé que pour des applications particulières comme la prise de son stéréo en interview.

 

Le type de microphone

Le Micro Dynamique : Conseillé pour la prise de son proche, le chant et la scène.

  • Ne nécessite pas de source d'alimentation (bobine mobile)
  • Très robuste en général
  • D'un prix abordable, dans les entrées de gamme

Le Micro à condensateur : Conseillé pour l’enregistrement studio, la prise de son éloignée, et idéal pour l'enregistrement de voix et d’instruments acoustiques.

  • Grande fidélité de reproduction
  • Sensibilité souvent importante
  • Très bon rapport signal/bruit
  • nécessite une source d'alimentation extérieure (12  à  48 V en général)

 Le Micro à électré: Conseillé pour l’enregistrement studio, la prise de son éloignée, et idéal pour l'enregistrement de voix et d’instruments acoustiques.

  • Miniaturisable (micro casque et micro-cravate)
  • Bonne sensibilité
  • Nécessite une source d'alimentation extérieure (12 à 48 V en général)

 

Modèles conseillés par Wizdeo

Le SAMSON C01U à condensateur USB, pour l’enregistrement de voix-off en studio.

A un tarif très abordable et un bon rapport qualité/prix, il a le gros avantage de se brancher sur un port USB et d’incorporer un préampli. Il est donc très simple d’utilisation. Il n’a pas des qualités d’enregistrement dignes des grands studios de musique, mais il convient parfaitement pour faire des voix-off sur YouTube. Voici un test par audio fanzine.

Cependant, si vous êtes filmé face caméra, il faudra parfois privilégier un micro-cravate plus discret.

Et si vous filmez en extérieur, un micro tel que le RODE Videomic s’adaptera facilement sur votre caméscope en mini-jack. A voir notamment sur Digistore ou sur MissNumérique.

Pour en savoir plus : Territoires-Sonores et Musika vous donnerons plus de détails sur les différents micros.