Nous utilisons des Cookies afin d’optimiser votre expérience utilisateur. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de Cookies.

easter egg2Malgré ses 340 000 abonnés, Squeezie annonce qu’il arrête sa chaîne YouTube dans une vidéo qui fait 3 fois plus de vues que d’habitude. Heureusement, il s’agit d’un poisson d’avril et il n’est pas le seul à y avoir pensé. Le 31 mars, YouTube postait aussi une vidéo qui a beaucoup fait parler d’elle en annonçant la fermeture de la plateforme, accompagnée d’un concours visant à désigner la vidéo la plus marquante depuis 2005. Presque 10 000 000 de vues pour cette vidéo touchante dans laquelle interviennent des employés et des Youtubers.

Pourquoi un tel succès ?

 

Un sujet surprenant qui éveille la curiosité

Le gamer Squeezie bénéficie d’une communauté d’abonnés actifs. Alors qu’en moyenne, ils sont généralement 30% à regarder ses vidéos dès la sortie, le titre accrocheur de sa vidéo « J’arrête Youtube » a attiré l’attention de 50% de ses abonnés, ce qui booste considérablement le lancement. Cette vidéo réalise environ 3 fois plus de vues qu’un autre upload dans les premiers jours de mise en ligne et se positionne en 1er dans les résultats sur la recherche « J’arrête », malgré le nombre considérable de vidéos sur le sujet : j’arrête les videos, j’arrête tout, j’arrête les podcasts… Bien qu’il s’agisse d’une moquerie de la part du gamer, attention au contre-sens. En effet, si on ne constate pas de désabonnement massif car la blague est explicite, le taux d’abonnement est moindre que sur une vidéo qui serait plus proche du contenu de la chaîne.

Une programmation événementielle populaire

Comme nous le répétons souvent, il est important de penser sa programmation en fonction de l’actualité. Grâce aux outils Google Trends et YouTube Keywords Tool, vous pouvez anticiper ces tendances grâce à la fréquence et au volume de recherches de certains mots-clés - vous pouvez retrouver notre article sur Google Trends plus bas dans cette Newsletter. Pour Pâques, nous avons constaté que les mots-clés « easter egg » ou encore « youtube end » ont connu une hausse de popularité au 31 mars, mais aussi que cette tendance est très vite retombée.

easter egg

 

Pour conclure, il ne faut pas hésiter à surprendre pour retenir l'attention des abonnés. Sans publier des contenus trop éloignés de la marque de fabrique d'une chaîne, il est possible d'utiliser les tendances et événements à venir pour avoir de nouvelles idées de vidéos toujours plus surprenantes et originales. Il est en effet possible d'aller plus loin en termes de programmation : la vidéo de Squeezie surfe sur la tendance du poisson d'avril, pour en fait dénoncer cette pratique. Prendre la tendance à contre-pied est très ingénieux !