Nous utilisons des Cookies afin d’optimiser votre expérience utilisateur. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de Cookies.

Alexy Day n’avait ni maison de disques, ni label. Juste une chaîne YouTube et une communauté d’abonnés. Désormais, il touche environ 16 000 € de revenus mensuels cumulés entre ses gains YouTube, plus bien sûr la commercialisation de sa musique et ses produits dérivés.

A lui seul, il a fait mieux que Justin Timberlake et Pink.
Un succès qui ne lui a quasiment rien coûté. Retour sur une success story YouTube.

alex-day

Alex Day est un passionné de musique qui s’est lancé sur YouTube en 2006, alors qu’il n’avait que 16 ans. A l’époque, il ne touchait pas de revenus sur sa chaîne, soutenu par une trentaine d’abonnés. Mais il leur parlait déjà, en répondant aux commentaires et en postant des vidéos qui leur étaient spécialement destinées. Sept ans plus tard, sa persévérance a payé : le nouvel album d’Alex Day, sorti le même jour que celui de Justin Timberlake, se classe huitième des meilleures ventes iTunes dès le lendemain de sa sortie, juste derrière Emilie Sandé. Justin Timberlake s’est classé neuvième, Pink dixième.

Mais comment Alex Day a-t-il pu faire mieux que les professionnels de la musique ?

Cultivez la loyauté de vos abonnés :
Alex Day a toujours privilégié sa communauté d’abonnés, même lorsque celle-ci était encore très modeste (sa chaîne compte dorénavant plus de 650 000 abonnés). C’est grâce à un fan de dix ans dont le père travaille à Universal qu’Alex Day a pu commercialiser son album en vente physique. Il a vendu 10 000 albums au Royaume-Uni alors que personne ne misait sur sa réussite, avec certainement beaucoup d'abonnés parmi ses acheteurs... Présentez vos projets à vos abonnés, impliquez les dans vos projets : vos abonnés constituent votre premier réseau fidèle.

Commencez par de petits événements, n'attendez pas d'être chez un label avant de créer des projets :
N’attendez pas d’atteindre un certain niveau pour commencer à vous lancer dans des projets. Profitez de votre réseau YouTube pour organiser des événements : concerts, petites tournées, à moindre frais, en rejoignant d’autres YouTubers. En 2010, Alex Day a participé à une tournée de petits concerts dans des coins reculés du Royaume-Uni, avec un public d’environ 200 personnes à chaque fois. Il se produisait sur scène avec un groupe de musique formé d’autres YouTubers. Ce type d’expérience permet de se faire connaître tout en renforçant sa base d’abonnés.

Passez du temps à développer votre chaîne YouTube plutôt qu'à consacrer tout votre temps aux labels et iTunes :
Il faut oser sortir des sentiers battus en matière de commercialisation et de distribution musicale. YouTube est un tremplin efficace pour la notoriété et peut même être plus efficace qu’une campagne de pub, comme en atteste l’expérience d’Alex Day. En 2008, il a été l’un des premiers à rejoindre le programme de partenariat YouTube (YouTube partnership program).
La publicité sur YouTube et la commercialisation numérique peuvent s’accompagner de merchandising (ventes de vêtements par ex.), d’activités annexes : profitez de votre notoriété pour commercialiser des produits dérivés, soyez inventifs et ne limitez pas votre champ d’action ; )

Continuez à avancer sur votre chaîne YouTube en cas d'échec avec les labels, et même si vous signez avec eux !
Plus important que l’aval des professionnels de l’industrie du disque, la loyauté et le nombre de vos fans (abonnés YouTube, fans Facebook, suiveurs Twitter) est un atout qui vous est personnel, sous votre contrôle, et vous suivra quel que soit les professionnels qui vous accompagnent.

A ce titre, votre chaîne YouTube est un tremplin, et aussi une garantie pour vous : même si vous quittez votre label, vous pourrez toujours compter sur vos abonnés et fans, à condition bien sûr que vous n'abnadonniez pas votre chaîne et que vous continuiez à publier des vidéos, à répondre aux commentaires, à liker... Il est donc très important, si vous êtes amené à négocier avec un label, de pouvoir continuer à poster des vidéos et des commentaires sur votre chaîne. 

En plus, YouTube est également un outil qui permet de rester très créatif et qui vous laisse entièrement libre de vos choix artistiques, et de votre création vidéo. 

Mettez sur YouTube de la musique mais aussi des interviews, podcasts... :
Alex Day a mis en place un ratio 3:1 de contenu musique/pas musique. Cela lui permet d’élargir son potentiel de « likabilité » : les internautes peuvent aimer votre musique, mais aussi votre personnalité. Eventuellement, à termes, les internautes qui se sont abonnés pour l’aspect relationnel peuvent aussi, de temps à autre, apprécier un titre sur la chaîne et donneront une chance à chaque nouveau titre. Tous les avis contribuent au succès d’un artiste.