Nous utilisons des Cookies afin d’optimiser votre expérience utilisateur. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de Cookies.

Vous connaissez l'éditeur d'annotations, un outil qui vous permet d'ajouter du texte, des zones réactives et des liens à votre vidéo. Vous enrichissez ainsi le visionnage grâce à des informations et en y insufflant une part d'interactivité.

Etudions ensemble à quel moment de la vidéo vous devez placer un certain type d'annotation. Commençons par quelques rappels :

Une annotation, à quoi ça sert ?

- multiplier les vues et/ou les redirections vers d’autres vidéos grâce à des liens
- faire monter le score d’engagements en incitant au likes, commentaires, partage, et bien sûr l’abonnement

Quelques chiffres !

Une annotation permet de multiplier le ratio d’engagement de 1,5 à 2 (si elle est soutenue à l’oral, elle peut atteindre un ratio multiplicateur de 4). C'est à dire qu'une annotation proposant de "liker" ou de "partager" va se traduire par une multiplication par 2 des like ou des partages. 

Le taux de fermeture d’une annotation dépend de sa durée: plus elle est longue, plus elle agace et plus elle est fermée; c’est pourquoi une annotation ne doit pas dépasser 10 secondes.

En moyenne, une annotation de  renvoi vers une vidéo génère 4% de taux de clics, tandis qu’une annotation incitant à l’abonnement ne fait que 0,5% de taux de clic.

Quel moment ?

Trop tôt: pas encore de raison d’aimer une vidéo ou d’aller en voir une autre.
Trop tard: l’internaute risque d’avoir quitté la vidéo.

Il faut répartir à des moments propices : quand l’audience est assez forte et n’est pas trop prise par la vidéo elle-même. Plus la fidélisation de l’audience est haute, plus l’annotation aura d’impact.

1. Durant toute la vidéo : servez-vous de l'avatar en IVP (In Video Programming).
L’avatar de votre chaîne s’y mettra automatiquement et en cliquant dessus, renverra l’internaute sur votre page de chaîne. L'idée n'est pas de le faire quitter la vidéo, mais de lui rappeler la marque de la chaîne. 

2. Au milieu de la vidéo: faites interagir l’internaute (likes, comments, partages)
Après 15 à 30 secondes, l’internaute saura s’il a envie de continuer à regarder votre vidéo ou non. Si oui c’est le moment où il est le plus concentré. Commencez à poser des questions qui donnent envie à l’internaute de s’impliquer. Adaptez le texte selon l’âge et la démographie, et bien entendu la thématique de votre chaîne, et adaptez le moment de l'annotation selon votre vidéo. Rappelez-vous que le commentaire est plus important que le like. Et le commentaire entraîne le commentaire.

3. A la fin de la vidéo : ne perdez pas vos internautes, redirigez-les !
Si un internaute a apprécié votre vidéo, c’est l’occasion de lui en faire regarder une autre, ou encore mieux de le faire s’abonner. L’abonnement étant le plus difficile à transformer, proposez le avant la redirection vers une autre vidéo.

Quel endroit ?

Là où ça ne gêne pas le cours de la vidéo, mais où c’est tout de même assez visible.

Attention, ne pas mettre une annotation en bas de la vidéo : c’est l’endroit où les pubs Auction Display se trouvent (CF image)

 Ne pas non plus mettre les annotations tout en haut, car sur le player de la page de chaîne, un bandeau noir avec le nom de la vidéo apparaît lorsqu’on y passe sa souris.

Quel message ?

Selon l’audience, varier le texte en fonction de l’âge, du sexe, et des intérêts.

Selon le but, les redirections vers des vidéos, et les incitations à la participation doivent intriguer, questionner l’internaute, donner envie.

Complétez vos connaissances en apprenant à utiliser les annotations pour développer votre audience.