Nous utilisons des Cookies afin d’optimiser votre expérience utilisateur. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de Cookies.

Le monde du Libre, c’est très simple et très compliqué à la fois.

Une œuvre libre de droit (vidéo, photo, musique) est une œuvre pour laquelle l’auteur autorise son usage par des tiers.

On croit trop souvent que libre de droit = gratuit, mais c’est faux. Toutes ces œuvres sont sous licence, qu’il faut respecter, sous peine d’être passible de violation des droits d’auteur.

Quelle que soit la licence, cela n’exclue jamais le demandeur de se mettre en relation avec l’auteur pour définir des modalités « plus souples » d’usage de l’œuvre (généralement partage de revenus, royalties, ou prix fixe pour acquérir l’œuvre).

 

Bref, dès que l’on es interressé par une œuvre libre de droit, IL EST IMPERATIF DE CONSULTER SA LICENCE.

Je vais distinguer 4 cas distincts.

1) Oeuvres du domaine public :

Ces œuvres sont généralement exploitables, sans condition, grâce à des bienfaiteurs de l’humanité. Certaines loi quant à la propriété intellectuelle impliquent qu’au bout d’un certain temps, le copyright cesse et l’œuvre « tombe dans le domaine public » : c’est le cas de toute musique qui a plus de 50 ans (enregistrements originaux, pas arrangés par un artiste).

 

2) Oeuvres en licence Creative Commons :

Ces œuvres peuvent être exploitées par un tiers sous certaines conditions (citer l’œuvre, la source, usage à but non commercial, interdiction de produire des produits dérivés …).

Cette licence est de plus en plus utilisée.

Lien à visiter absolument :

http://creativecommons.org/licenses/

Ou plus didactique:

http://philippe.daigremont.free.fr/CreativeCommons/BD/les_differents_droits/les_differents_droits.html

 

3) Oeuvres en art libre / copyleft :

Cette licence permet d’exploiter l’œuvre source si tu t'engages à publier ton œuvre résultante sous la même licence. C’est très fréquemment utilisé pour le code source en informatique. 

Plus d'infos sur http://artlibre.org/licence/lal

 

4) Oeuvres à acheter :

La, c’est on ne peut plus simple, l’auteur cède la jouissance de sa production à un acheteur. Le prix peut être du one shot ou sur des bases périodiques (semestrielles ou annuelles).

Les sites qui proposent du Creative Commons et Copyleft proposent de plus en plus ce mode de fonctionnement, ce qui permet d’utiliser des œuvre sources pour produire des œuvres tierces sans avoir les contraintes imposées par les licences (en fait, l’argent fait sauter les clauses J, comme toujours).

 

Pour la musique :

1) Vive le domaine public

… si on aime le jazz et la musique antérieure aux années 50.

Excellent site : http://www.jazz-on-line.com

 

2) Pourquoi pas du Creative Commons (CC)

Dans sa licence la plus simple, ATTRIBUTION (CC-BY), celle qui contraint simplement :

  • De citer le nom de l’œuvre
  • De citer l’auteur
  • De mettre un lien vers la licence Creative Commons (au pire la mentionner explicitement)
  • D’indiquer le site d’où provient l’œuvre.

 

On peut viser également du ATTRIBUTION – NON COMMERCIAL (CC-BY-NC) qui nous empêche en principe d’exploiter commercialement l’œuvre dérivée.

(tout dépend de ce que l’on appelle « exploitation commerciale »)

 

Deux sites REFERENCE :

Dans jamendo, il est possible de faire des rercherches par type de licence (sélectionner Recherche avancée).

 

3) Achat de musique :

Pour une exploitation commerciale en totale marque blanche.

Jamendo propose ce mode de fonctionnement avec le service JAMENDOPRO.

Il faut juste bien faire gaffe aux conditions d’exploitation… Ca peut être trompeur.

Mais aussi,

http://www.auboutdufil.com
http://www.musiquelibrededroit.com/
http://www.oyoboo.com