Nous utilisons des Cookies afin d’optimiser votre expérience utilisateur. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de Cookies.

Mandats  quels droits et quelles missions confiez-vous à votre MCN .jpg

Dans ce premier article, nous aborderons le sujet des mandats dans le cadre de votre contrat MCN : de quoi s’agit-il ? À quoi faut-il faire attention lorsqu’on donne un mandat à un MCN ?

Un mandat est une mission que vous confiez à votre MCN, et pour lequel vous allez le rémunérer. Les termes varient, mais en général les YouTubers peuvent confier trois types de mandat à leur MCN.

LE MANDAT DE COMMERCIALISATION

La première mission est une mission de commercialisation de leurs espaces publicitaires: le Youtuber autorise le MCN à vendre les espaces publicitaires, ou des espaces de parrainage sur leurs vidéos YouTube. Pour les espaces publicitaires, le MCN peut vendre à des marques les pre-roll, mid-roll, ou post-roll en plus des ventes effectuées par YouTube. Ainsi, cette vente vient compléter celles initiées par YouTube. Ceci permet aussi au MCN de recevoir les revenus AdSense (revenus pub) à votre place. En fait, il est très rare que la vente par le MCN d’espaces publicitaires rapporte des revenus supplémentaires au YouTuber, parce que YouTube fait déjà très bien son boulot de vente d’espaces. Les rares cas où cela marche un peu sont les chaînes YouTube qui sont des reprises d’émissions TV: la chaîne de TV parvient à vendre de manière groupée les espaces à la fois sur TV et sur YouTube.

La commercialisation “d’espaces de parrainage”, c’est l’apport d’opérations sponsorisées par le MCN au talent. C’est ce sur point que certains MCN ont une valeur importante, mais pas tous. Cela signifie parfois aussi que le talent doit, pour ces vidéos sponsorisées, céder les droits de reproduction et de représentation au MCN, pour que les marques puissent les utiliser.

LE MANDAT DE DISTRIBUTION

Le mandat de distribution autorise le MCN à revendre les contenus du talent à d’autres portails (Dailymotion...), des sites web (sites de gaming), ou même des chaînes TV. Cela peut représenter quelques % supplémentaires pour certains YouTubers qui font des contenus viraux. Comme les opérations sponsorisées, cela nécessite souvent que le talent cède une partie de ses droits au MCN (licence d’exploitation) pour que celui-ci puisse autoriser des éditeurs de site web à reprendre ces contenus. 

LE MANDAT DE FACTURATION

Enfin, le mandat de facturation autorise le MCN à faire à votre place votre facture mensuelle. Si vous préférez que votre facture soit faite directement par le MCN, c’est important de signer un mandat de facturation en particulier pour préciser que vous avez le droit de contester pendant une durée suffisamment longue, une facture qui aurait été erronée. 

MANDATS ET EXCLUSIVITÉS : LES PIÈGES DANS LESQUELS IL NE FAUT PAS TOMBER

Le point le plus important à vérifier dans vos mandats est l’exclusivité: beaucoup de MCN demandent l’exclusivité sur la commercialisation et sur la distribution des contenus du Youtuber. Or ce n’est pas justifié d’exiger l’exclusivité, sauf pour la commercialisation des espaces publicitaires, pour lesquels YouTube ne permet qu’un seul tiers vendeur et bien sûr un seul intermédiaire de paiement. 

En particulier, il n’est pas du tout nécessaire qu’un MCN ait l’exclusivité pour la recherche et la vente d’opés sponsorisées: il peut très bien être efficace sans avoir cette exclusivité, et dans ce cas vous avez aussi la liberté de passer des accords d’opés sponsos directement avec des marques, ou même de demander à un agent de chercher pour vous. 

Dans le sens inverse, il est déconseillé de demander à un MCN et à un agent par exemple, de répondre en même temps pour vous aux demandes et aux mails de marques: si deux personnes différentes appellent la même marque pour une opé pour laquelle elle vous a contacté, la marque ne va pas savoir à qui parler.

Pour revenir à l'article sommaire cliquez ici