Nous utilisons des Cookies afin d’optimiser votre expérience utilisateur. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de Cookies.

Producteurs, chaînes de TV, détenteurs de droits peuvent être intéressés par la création de chaînes sur YouTube pour générer de nouvelles audiences pour les contenus qu'ils ont produit pour la TV. 

Deux cas de figure se présentent : soit des catalogues de vidéos intemporelles, déjà passés à la TV il y a un certain temps, soit des chaînes reprenant des extraits.

Pour les catalogues de vidéos intemporelles, qui restent intéressants longtemps après leur publication, la publication sur YouTube est une décision profitable et facile, puisque les contenus peuvent être réutilisés sans cannibalisation de l'audience TV, et avec un travail relativement simple : agrégation des contenus en chaînes distinctes et bien segmentées, remontage avec insertion en particulier d'intros et d'outros, publication en optimisant à la fois le référencement et l'interaction (annotations, appels à l'action...) et enfin rafraîchissement régulier des métadonnées, imagettes et liens du catalogue publié, en se servant de l'analyse des tendances et des stats de la chaîne.

Même si ces vidéos intemporelles sont publiées aussi sur les sites web de chaînes TV, la cannibalisation est faible, parce que YouTube est un site de destination important pour les vidéos intemporelles, et qu'il est possible d'obtenir un référencement Google différent pour les deux sites. Wizdeo maîtrise parfaitement bien l'ensemble des actions nécessaires à de telles publications, et avec ses outils logiciels, facilite et rend encore plus intéressant cette mise en ligne : près de 250 vidéos catalogue/jour sont publiées aujourd'hui par Wizdeo.

Pour les nouvelles productions en revanche, en particulier celles liées à l'actualité, la mise en ligne sur YouTube est une décision plus complexe : il n'est souvent pas possible de publier l'intégralité des émissions, puisque le replay intégral est souvent réservé aux sites des diffuseurs eux-mêmes, qui ne souhaitent pas cannibaliser l'audience de leurs sites web avec une publication sur YouTube. De plus, utiliser des extraits pour créer une chaîne signifie mettre en ligne des contenus de qualité inégale, et qui peuvent très bien être de genres différents : moments drôles, mais aussi clashs, ou moments émouvants, ou fails... Cependant, un compromis reste possible, en utilisant des extraits mais en les retravaillant ou en les agrégeants pour en faire quasiment des nouveaux contenus sur des chaînes segmentées. Voici quelques idées pour exploiter le potentiel d'extraits TV sur YouTube. 

La problématique de chaînes YouTube avec des extraits TV

Les extraits TV présentent plusieurs inconvénients pour créer une chaîne YouTube : ce ne sont pas des contenus originaux, créés pour la communauté d'une chaîne, et cela se voit, cela manque d'authenticité. Comme il n'y aucune interaction avec les internautes, il est compliqué de générer beaucoup d’engagement : les commentaires du type "merci x pour cette vidéo", sont difficiles à envisager. Enfin, comme les extraits sont variables en qualité et imprévisibles quand au contenu, difficile de faire une promesse aux abonnés potentiels, et difficile de la tenir si on se hasarde à en faire une : la loyauté de ceux qui se seront abonnés sera moindre par rapport à une chaîne proposant des contenus originaux et reposant sur un incarnant. 

En revanche, le gros avantage est que les extraits TV ne coûtent pas grand chose à créer... Et quand les animateurs d'une émission TV (ou radio) se mettent à prendre en compte la diffusion sur YouTube, comme le fait Cauet dans ses émissions radio filmées, il devient plus facile de créer des séries de vidéos assez cohérentes sur une chaîne. Mais la plupart du temps, l'exercice reste difficile si on se limite à remettre en ligne des vidéos. 

L'idée est donc de redonner une personnalité à la chaîne en en faisant une chaîne de sélection et de commentaires. 

 

Remonter les contenus : Zapping, Best of, Classements et Compilations, avec un animateur 

Découper, remonter et classer des vidéos ou des extraits TV entre eux offre la possibilité de donner un angle éditorial aux contenus et ainsi de les rendre différents de simples replays, mais également de les insérer facilement dans une chaîne propre : "Les clashs et fails de l'émission x". De plus, si certains extraits TV sont moins intéressants, le fait de les mettre en compétition, en comparaison avec d’autres permet de les réutiliser malgré tout. 

Remonter des extraits permet également de créer une personnalisation et une authenticité même si la chaîne ne publie pas de productions originales : la chaîne, et son animateur, ont leur propre sélection éditoriale, une notation ou encore un rapprochement par thématiques verticales d’extraits TV qui permettent de faire exister ces contenus en ligne.

On peut ainsi, pour l'animation de la chaîne, éventuellement s'appuyer sur un Youtuber qui réalise sa sélection et son propre classement; il peut aussi rajouter sa  voix off entre deux extraits et ajouter des éléments graphiques en overlay au long de la vidéo. Le Youtuber renforcera l'authenticité de la chaîne et fera grimper le nombre des abonnés en attirant ceux qui lui sont fidèles. Le succès emblématique de ces chaînes "curatrices" est bien entendu la chaîne de "Zap de Spion", qui remonte des extraits de vidéos YouTube - sans en avoir les droits-, mais aussi des extraits de programmes TV avec le "Zap de Spion TV" qui passe régulièrement sur la chaîne VeryWatch. 

Enfin le remontage premet de réutiliser plusieurs fois les mêmes extraits pour multiplier les contenus, en se servant de différents angles éditoriaux. Le best of des « chutes sur un plateau TV » peut aussi se transformer en « les pires moments de Jimmy Kimmel ».

 

Rassembler des contenus avec  des Playlists

En plus des remontages, il est possible d’apporter une valeur ajoutée à partir d’extraits TV inégaux en exploitant les outils proposés par YouTube. Une playlist permet de les rassembler dans un contenant mais aussi de les lire à la suite pour une session de visionnage prolongée. Ainsi, une playlist peut réunir bien évidemment tous les épisodes d’une série, mais aussi les meilleurs moments d’un plateau TV ou les chroniques d’un intervenant.